Retour
Guide des produits Équipement industriel

8 questions concernant le matériel de premiers secours dans l’entreprise

Remarque: les informations complémentaires suivantes relatives aux premiers secours se réfèrent à la législation allemande. Veuillez respecter les directives en vigueur dans votre pays. Consultez les autorités compétentes pour tout complément d’information.

Malgré tous les efforts réalisés dans le domaine de la prévention, un accident peut tout de même se produire: un employé se blesse dans l’exercice de ses activités professionnelles et il faut le prendre en charge. «Premiers secours»? De quoi s’agit-il exactement? De quel cahier des charges doit disposer l’entreprise pour garantir la mise en œuvre de ces premiers soins?


Nous vous montrons dans cet article quels sont les facteurs à considérer dans le domaine des premiers secours, quelles directives légales sont en vigueur et quels produits sont nécessaires pour assurer les premiers soins dans votre entreprise.

utiliser-trousse-secours-frankel

Quelles sont les bases légales?

Les prescriptions de prévention des accidents BGV A1 «Bases de la prévention» définissent les exigences en matériel de premiers secours et les dispositifs en relation avec ceux-ci dans l’entreprise. S’agissant d’explications ou d’applications concrètes de ces prescriptions, consultez la directive BGR A1 «Bases de la prévention».


En principe, l’employeur doit suivre la directive du § 2 de BGV A1 définissant les mesures obligatoires à prendre pour la prévention des accidents du travail et mettre à disposition un matériel de premiers secours efficace. L’organisation des premiers secours dans l’entreprise relève selon la directive du § 24 de BGV A1 de la responsabilité de l’entrepreneur. Celui-ci doit créer les conditions nécessaires afin que les premiers secours puissent être appliqués en cas d’urgence.

Qu’est-ce-que cela signifie concrètement pour l’employeur? Afin d’organiser les premiers secours dans l’entreprise, vous avez besoin de matériel de premiers secours, de moyens de transport d’urgence, de sanitaires et, le cas échéant, d’appareils de sauvetage. De plus, le personnel tel que les secouristes et infirmiers doivent avoir reçu une formation spécialisée dans les premiers secours. Vous obtiendrez plus de détails dans les paragraphes suivants.

Matériel de premiers secours: ce qu’il faut savoir

malette-secours-frankel

Font partie du matériel de premiers secours: trousses de secours, armoires à pharmacie, mallettes de premiers secours. Laquelle de ces trois variantes est la meilleure option pour votre entreprise dépend des conditions particulières de celle-ci. Tandis qu’une trousse de secours peut rapidement être rangée dans une armoire, une armoire à pharmacie doit être fixée à un mur de manière permanente. Une mallette de premiers secours unit les deux caractéristiques: grâce à sa poignée, elle peut être facilement transportée, mais peut tout aussi bien être fixée à un mur à l’aide des accessoires de fixation.

Ce matériel de premiers secours doit toujours être à portée de main et facilement accessible. Il faut le protéger des influences nuisibles; il doit être disponible en quantité suffisante; il convient d’en vérifier régulièrement l’intégralité et l’actualité.

Le paragraphe § 24 alinéa 6 de BGV A1 stipule que chaque intervention doit être documentée dans un journal et rester disponible pendant cinq ans. Cette documentation représente une base cruciale pour la planification et l’organisation des premiers secours. De cette manière, il est possible d’analyser la récurrence des accidents et blessures qui en découlent et de mettre en œuvre des contre-mesures efficaces. En cas d’accident du travail, ce journal servira aussi de justificatif dans la demande d’indemnités vis-à-vis de l’assurance.

Matériel de premiers secours: quoi et combien?

Diverses normes déterminent la nature et la quantité du contenu de chaque trousse, armoire ou mallette de premiers secours. La norme DIN 13157 stipule qu’une petite trousse de premiers secours doit contenir 65 éléments: bandages, compresses, pansements triangulaires, une paire de ciseaux, sparadraps, gants jetables et couverture de survie. La grande trousse de premiers secours conforme à la norme DIN 13169 contient 127 pièces. Ce qu’il faut savoir: c’est la quantité et pas le type de matériel qui permet de différencier deux trousses.

Un nombre variable de trousses de secours s’avère nécessaire en fonction de la taille de l’entreprise et des risques auxquels elle est exposée:

Administration et sociétés commerciales

1 à 50 employés: 1 petite trousse de premiers secours

51 à 300 employés: 1 grande trousse de premiers secours

pour 300 employés supplémentaires: 1 grande trousse de secours supplémentaire

Sites de production et de transformation

1 à 20 employés: 1 petite trousse de premiers secours

21 à 100 employés: 1 grande trousse de premiers secours

pour 100 employés supplémentaires: 1 grande trousse de secours supplémentaire

Sites de construction

1 à 10 employés: 1 petite trousse de premiers secours

11 à 50 employés: 1 grande trousse de premiers secours

pour 50 employés supplémentaires: 1 grande trousse de secours supplémentaire

La grande trousse de secours DIN 13169 peut être remplacée par deux petites trousses DIN 13157.

Péremption du matériel de premiers secours: quelle réglementation?

La péremption du contenu des trousses de secours, armoires à pharmacie et mallettes de premiers secours se définit en fonction de critères très variable. Le matériel emballé stérile (compresses, bandages, etc.) a une date limite de conservation. Selon le fabricant, celle-ci peut atteindre 20 ans. La loi sur les produits médicaux stipule que les pansements, bandages, etc. ne doivent plus être utilisés une fois dépassée la date limite. Des bandages risquant de perdre leur stérilité ou des pansement leur adhésivité explique la sévérité de la réglementation. Le matériel emballé non stérile (pansements triangulaires, couvertures de survie, etc.) n’a pas de date limite et ne doit être remplacé qu’après usage.

contenu-trousse-secours- frankel

Catégories professionnelles particulières: quelles sont les spécificités en matière de premiers secours?

Les risques sont différents selon le groupe professionnel. Il peut arriver au bureau que l’on se coupe avec des ciseaux ou un cutter et que l’on ait alors besoin d’un sparadrap, tandis que dans l’industrie où l’on travaille avec de lourds appareils et machines, les accidents peuvent s’avérer beaucoup plus sévères: écrasements, coupures graves ou brûlures surviennent fréquemment même quand toutes les normes de sécurité sont respectées.

Afin de répondre à ces divers risques de blessure, une mallette de secours spéciale a été conçue pour les catégories suivantes: construction de machines, métallurgie, administration et atelier. Elle contient l’équipement de base conforme à la norme DIN 13157 et comprend une extension spécifique au métier pratiqué: rinçage oculaire, masque respiratoire, vaporisateur refroidissant, bandages spéciaux pour les membres, etc. Nous vous proposons aussi d’autres mallettes pour d’autres groupes professionnels. N’hésitez pas à nous contacter.

Transport de blessés: ce qu’il faut savoir

Le § 24 alinéa 3 de BGV A1 stipule qu’à la suite d’un accident, le blessé doit être transporté de manière conforme et avec précaution afin de recevoir les soins médicaux appropriés. Des moyens de transport d’urgence – dont le classique brancard – sont donc requis. Ils doivent être facilement accessibles et à plusieurs endroits dans les grands bâtiments des entreprises.

Il en est tout autrement dans les branches professionnelles dans lesquelles on travaille dans des conditions très spéciales, par exemple dans des mines ou dans le domaine du sauvetage en altitude. L’usage d’un brancard standard y est impossible. On aura plutôt recours à des brancards pliables ou suspendus par courroies, ou d’autres moyens de transport.

Une entreprise doit-elle disposer d’une infirmerie?

En fonction de la taille et des risques encourus dans l’entreprise, le § 25, alinéa 4 de BGV A1 exige qu’une infirmerie soit installée dans l’entreprise. Une telle salle doit assurer l’efficacité des premiers secours en protégeant le blessé et ceux qui l’assistent des influences externes gênantes. D’après le règlement régissant la sécurité dans l’entreprise (ArbStättV), les directives relatives à la sécurité sur le lieu de travail (ASR) et les lois concernant la sécurité des femmes enceintes, des chaises longues doivent être disponibles dans l’infirmerie.

Remarque: les installations de premiers secours doivent être clairement identifiées afin de pouvoir être trouvées rapidement en cas d’urgence. Si vous désirez en savoir plus sur les modalités d’une telle signalisation, veuillez lire notre guide des Distances de visibilité.

Existe-t-il d’autres ustensiles employés dans les premiers secours?

S’agissant de certains accidents comme l’incendie ou les brûlures cutanées par solution caustique, des appareils d’urgence supplémentaires sont nécessaires: douchettes corporelles, flacons laveurs d’yeux, tapis de saut ou encore divers ustensiles de coupe. Les extincteurs appartiennent aussi à de cette catégorie.

Notre guide d’achat Flacons laveurs d’yeux vous fournira de plus amples informations sur l’utilisation correcte des flacons dans le cadre des premiers secours.