0800 85 85 00 appel gratuit

Propreté et ordre dans l'entreprise

Chaque chose à sa place

Une journée de travail dans la vie du gardien Pierre Martin

7:45

Dehors, il fait encore sombre, il pleuviote, le temps est morose. Le gardien Pierre Martin est déjà là, comme toujours l'un des premiers. Il est aussi le premier à remarquer qu'il manque le tapis de propreté dans le hall d'entrée de son entreprise. «Si jamais quelqu'un glissait et se cassait le cou... il faut vite faire
quelque chose.»

8:05

Le tapis de propreté est à présent à sa place dans le hall d'entrée tandis que les employés arrivent l'un après l'autre. Le gardien Pierre Martin est fier de lui. Jusqu'à ce qu'il constate – rien ne lui échappe – que ses collègues amènent avec eux des tas de feuilles mortes dans l'entreprise. «Il faut vite s'en débarrasser. J'ai besoin d'un balai, mais une balayeuse serait encore mieux.»

10:22

Le hall d'entrée est d'une propreté étincelante, pas une feuille d'automne en vue, ni devant ni derrière la porte. Parfait... sauf pour les flaques d'eau. Ou est-ce encore un coup du chien de l'agent de sécurité du second étage? «Sacré Rex – bon, je m'en occupe tout de suite!» Le gardien Pierre Martin met donc deux porte-parapluies en place.

12:01

Zut, le gardien Pierre Martin a glissé! L'assistant stagiaire Jean se dit: «il faut vite que Pierre Martin se lève, avant que les supérieurs le voient assis par terre». Comment son patron a-t-il pu ne pas apercevoir la peau de banane dans la cuisine? Et d'ailleurs, où est la poubelle?

13:08

Le gardien Pierre Martin boite encore un peu, mais heureusement rien de grave n'est arrivé. Ce qui est pire, c'est ce que les yeux du gardien doivent endurer: des ordures de-ci de-là: après l'heure du déjeuner, les aires extérieures ressemblent à une salle à manger mal entretenue. «Jean, dit-il à son stagiaire, il faut que tout ça disparaisse! Dépêche-toi s'il te plaît.» Sur ce, il attrape lui-même la pince ramasse-déchets et se charge des mégots de cigarettes, des restes de nourriture et des mouchoirs.

14:57

Un bon gars, ce Jean. Le gardien Pierre Martin est satisfait de son apprenti. Tout a été mis dans des sacs-poubelle et jeté dans le collecteur de tri. «Mais... il n'a quand même pas...? Eh bien si, il l'a fait!» Jean a en effet jeté à la poubelle le déjeuner de Pierre Martin en même temps que les déchets.

15:02

Avec un estomac qui grogne tout autant que le chien Rex de l'agent de sécurité du second étage, le gardien Pierre Martin s'éloigne de là et commence à nettoyer les plaques de porte, les panneaux d'avertissement et l'éclairage des issues de secours à l'aide de son chiffon microfibre. «Allez, chargeons-nous rapidement de cette couche de saleté..., Rex, lèche-la!», blague-t-il en rigolant et en donnant des friandises à Rex.

15:34

Jean apporte tout penaud un chariot de nettoyage et une petite collation pour son patron, dont l'estomac fait maintenant plus de bruit que celui du chien Rex de l'agent de sécurité du second étage. «Mmh, une pizza... mon plat préféré!», se réjouit le gardien affamé en mordant le premier morceau. Mais voilà, un délicieux morceau de pizza gras, huileux et coulant atterrit avec une bonne quantité de sauce sur le carrelage de la cuisine. Rex arrive rapidement et se jette dessus. «Encore une chose à nettoyer», s'exclame Jean, et il ramène Rex vers le hall d'entrée.

15:35

«Et ça, ça va rester comme ça?»... Le gardien Pierre Martin aperçoit les traces de fromage et de tomate causées par Rex et qui ressemblent à une traînée de fourmis. «Il faut que tout ça disparaisse j'ai besoin d'un aspirateur.» La réceptionniste Marietta le regarde d'un air dubitatif: «Un aspirateur? Pour des salissures de cette ampleur? Ça ne suffira pas.» Pas de problème: ce n'est pas comme si le gardien Pierre Martin ne disposait pas d'aspirateur eau et poussière: «c'est exactement ce qu'il nous faut».

16:47

Bon, c'est presque la fin de la journée. Encore un rapide nettoyage à l'aide du kit de nettoyage des vitres au deuxième étage, celui de l'agent de sécurité avec le chien Rex. «Sympa, ce chien, mais un peu trop grand.» Aussitôt, Rex apparaît, avec des pattes qui ne sont pas encore tout à fait propres! «Non, encore des taches qui doivent disparaître... ou peut-être le chien?» Le gardien Pierre Martin saisit son nettoyeur haute pression et en menace l'agent de sécurité, en plaisantant bien sûr, comme s'il voulait dire «C'est lui ou c'est moi, il va falloir choisir».

17:07

C'est fini et terminé, tout au moins pour aujourd'hui. Passons donc les bottes dans le nettoyeur de bottes et rentrons chez nous!: «Jean, nettoie tes chaussures, mon garçon!» Un peu fatigués de leur longue journée, mais avec des chaussures propres, Jean et le gardien Pierre Martin se mettent en route et chacun rentre chez lui. Jusqu'à ce que, demain, une nouvelle journée commence.
 

SOUHAITEZ-VOUS LA VUE OPTIMISÉE MOBILE?

La KAISER+KRAFT boutique en ligne est à présent disponible dans une nouvelle version mobile, constamment développée pour vous.
Tester la vue mobile